Portrait d’artisan du piano 1/5

Nous avions envie de vous faire découvrir l’équipe de Dumas Piano.

Portrait de 5 personnes aux parcours différents avec un point commun : la passion des pianos !

Portrait n°1 : Francine

Francine, comment te décrirais ?

Je suis plutôt quelqu’un de calme, à l’humeur stable. J’aime bien être seule face à l’instrument, cela me permet de me recentrer sur moi-même, de chercher, d’explorer des techniques ; mais j’aime aussi le travail d’équipe, l’échange. C’est un équilibre entre les deux.

Ton parcours est un peu particulier, peux-tu nous le raconter ?

Effectivement, j’ai un DUT en commerce, une licence en formation de formateur cosmétique avec option olfaction et une licence marketing. J’ai également passé un CAP esthétique en candidate libre. J’ai ensuite travaillé pour de grandes enseignes de cosmétiques pendant plus de 15 ans à des postes de manager puis de responsable de projets développement.

Comment as-tu pensé à t’orienter vers le métier d’accordeur de piano ?

D’abord, j’ai toujours joué du piano, j’ai commencé vers l’âge de 4 ans. Je n’ai pas un parcours classique, je joue pour mon plaisir. Un jour, je me suis rendue aux portes ouvertes des métiers d’art et j’ai été attirée par le piano ; J’avais envie de passer à autre chose. Je me suis renseignée auprès de l’Itemm (Institut technologiques européen des métiers de la musique) et j’ai vu que l’on pouvait faire une formation en temps plein en 1 an avec deux périodes de stages. J’ai fait le premier chez Atelier Pleyel à Paris et le deuxième ici, chez Dumas Piano.

Tes expériences précédentes te servent-elles aujourd’hui ?

Tout à fait ! Je retrouve les mêmes techniques par exemple lorsque je dois limer et poncer de l’ivoire que pour des ongles ; ou bien le blanchiment des touches de clavier et les éclaircissements dentaires. La dextérité, la finesse des gestes ainsi que le soin particulier dans la réalisation des tâches, ça je l’ai acquis avec la pratique du maquillage. La relation client et l’agencement d’un espace de vente vont également me servir dans ce métier.

Que pourrais-tu nous dire de ce métier ?

J’aime la variété des tâches. Je trouve que l’accord est exigent. D’ailleurs c’est nouveau pour moi : le son, le rythme, l’accord. Depuis le début de ma formation, j’ai senti mon oreille se développer et évoluer, c’est impressionnant.

Un dernier mot sur les pianos ?

Je prends du plaisir à découvrir tous les pianos. Pour moi, chaque instrument à une âme, du petit piano au grand Bösendorfer de concert.

Merci Francine, on te souhaite la bienvenue dans ce métier de passionnés !

Découvrir Quentin
Découvrir Nicolas
Découvrir Jean-François
Découvrir Félicien
Dumas Piano

Accordeur depuis 1995, Nicolas Dumas est passionné de pianos depuis sa plus tendre enfance. D'abord élève pianiste (conservatoire de Cergy) puis apprenti sur Paris et en Allemagne, il crée en 2005 son atelier de restauration de pianos : DUMAS PIANO. Aujourd'hui, sa petite entreprise propose tous les services du piano dans le Vexin et ses environs (dépt. 27, 60, 76, 78 et 95).