Actualités

Piano végétal

15 avril 2018

Récupéré dans un salon de Saint-Germain en Laye, cet Erard de 1882 au bord de l’agonie, va finir ses jours en accès libre service dans le parc d’AventureLand de Magny en Vexin.

Après avoir débloqué la mécanique, regarni le clavier avec des revêtements plastiques, fabriqué le couvercle et les pieds manquants, nous nous sommes laisser aller à cette « marqueterie » végétale. Ce brave piano à bout de souffle doit maintenant tenir 6 mois dans des conditions extrêmes (pluie, vent, fraicheur de la nuit… et doigts de tous âges).

Pour cette 6ème édition nous avons pris plaisir à créer un piano végétal.

Partagez cet article !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email